LED ZEPPELIN - led zeppelin - 1969

Premier album de ce que l'on peut considérer comme le plus grand groupe de rock.

A seulement vingt ans, Jimmy Page est le guitariste le plus recherché par les producteurs tels Mickie Most, Bert Berns ou Shel Talmy qui construisent ce qui sera le rock anglais des 60'. Mais pas seulement, sa réputation l'enverra également aux côtés de Johnny Hallyday, Eddie Mitchell ou Françoise Hardy. Pris de dégoût par ce travail de mercenaire, il rejoint alors les Yardbirds qui lui proposent une place de bassiste. Il reprendra très vite sa guitare et se verra porter à la tête du groupe à l'occasion du départ de Jeff Beck peu après l'épisode du Blow Up d'Antonioni.

En septembre 1968, alors que le groupe implose, Page tient à honorer une ultime tournée et réunie autour de lui John Bonham, John Paul Jones et Robert Plant et appelle le groupe The New Yardbirds.

En quelques heures et centaines de livres, ils enregistrent alors sans contrainte. Peter Grant, leur manager, vendra le groupe à Atlantic et l'album sort en janvier 1969.

Album ambitieux et cohérent, on y trouve ce qui sera l'acte fondateur du hard rock avec, en image, le crash du ballon dirigeable Hindenburg en 1937. On y retrouve "un mariage de blues, de hard rock et de musique acoustique" comme le souhaite son fondateur, avec des reprises de Joan Baez (babe I'm gonna leave you), de Muddy Waters (you shook me) et des compositions originales fortement inspirées par Eddie Cochran ou Howlin' Wolf.

Cette orgie psychédélique bâtie sur les bases du blues marque à n'en pas douter une avancée expérimentale doublée d'une belle alchimie sonore.

L'artwork est de George Hardie.


 - Jimmy Page : guitares, voix
 - Robert Plant : chant, harmonica
 - John Paul Jones : basse, orgue, voix
 - John Bonham : batterie, voix



Commentaires