CARAVAN - in the land of grey and pink - 1971

Troisième album de la formation de Canterbury.

Le courant musical issu de cette petite ville du Kent peut tenir réellement sur deux noms de groupe : Soft Machine et Caravan, pratiquant une fusion du jazz, de la pop et du psychédélisme.

C'est au début des 60's que se crée le mouvement autour d'un musicien australien du nom de Daevid Allen. Il en sort alors un premier groupe, Wilde Flowers, qui accueillera en son sein les fondateurs des deux groupes qui n'auront de cesse d'interchanger leur place dans de nouvelles formations. Il serait alors logique de penser que ce petit monde tourne en rond mais il faut bien avouer que les nouvelles propositions seront tout aussi intéressantes que les initiales, même si moins originales.

Caravan doit sa stabilité et, par conséquence, la réussite de ses trois premiers albums à un mode de vie communautaire et provincial. Le groupe reste stable jusqu'à cet album qui deviendra leur apogée musicale et, peut-on certainement ajouter, du style canterburien.

David et Richard Sinclair sont omniprésents et la suite nine feet underground fait la part belle aux talents intrumentaux de David. Certainement une pièce phare du groupe tant la construction est de qualité et possède une grande beauté mélodique. Richard, quant à lui, signe la presque totalité de la première face - trois titres sur quatre - reléguant Pye Hastings au rôle d'accompagnant.

Malheureusement, le succès n'est pas présent - il faudra attendre le XXIème siècle pour voir l'album récompenser par un disque d'or... - et David Sinclair quittera le groupe et sera remplacé par Steve Miller ce qui amènera un changement de direction très prononcé.

L'artwork est de Anne Marie Anderson.




 - Richard Sinclair : basse, guitare acoustique, chant
 - Pye Hastings : guitares, chant
 - David Sinclair : Orgue, piano, mellotron, choeurs
 - Richard Coughlan : batterie

 - Jimmy Hastings : flûte, saxophone ténor, piccolo
 - David Grinsted : cloches, vents
 - Paul Beecham : trombone


DERAM
réédition KLIMT

Commentaires