CATHEDRAL - stained glass stories - 1978

Premier album du groupe new-yorkais.

Autant l'écrire tout de suite, je pense que le rock progressif ne fait pas partie de la culture américaine. Certainement un lieu commun, ou un a priori, c'est selon, mais il me semble que les groupes outre-atlantique, dès qu'ils abordent ce style penchent immédiatement vers un rock plus FM que symphonique*.

Rudy Perrone mène le groupe depuis pas mal d'années quand il enregistre ce premier album sur un label nommé DELTA. On y retrouve bien des influences (Yes, mais surtout Genesis quant à l'utilisation du mellotron et des sons de choeur, on peut y entendre aussi une certaine influence de Steve Hackett sur the crossing notamment), mais les compositions sont ambitieuses et de belle facture.

Le petit bémol du disque reste la voix de Paul Seal, un brin forcée et pas des plus originales. Il n'en reste pas moins que cet album reste une belle proposition d'un rock symphonique américain.

L'artwork est de Ron Pieniak.



 - Rudy Perrone : guitares, voix
 - Paul Seal : chant, percussions
 - Mercury Caronia IV : batterie, percussions
 - Fred Callan : basse, voix
 - Tom Doncourt : claviers


Delta Records
Syn-Phonic (réédition 1989)


* je fais référence ici à des groupes comme Spock's Beard ou encore Transatlantic pour les plus récents, mais il y a de belles exceptions telles que Happy the Man ou plus récemment Days Between Stations.


Commentaires