ANIMA MORTE - upon darkened stains - 2014

Troisième album du groupe suédois.


C'est en 2004 qu'est né Anima Morte, suite à la rencontre de Fredrik Klingwall - qui travaillait beaucoup sur le concept de la musique instrumentale et tout particulièrement sur les films du cinéma bis italien, le giallo - et de Stefan Granberg. Le duo sortira alors un EP, viva morte, dans l'optique de tester leur position vis à vis d'une certaine idée musicale commune, celle que pouvait notamment développer Goblin sur les films de Dario Argento.

Très vite le duo s'étoffe et intègre les deux autres membres qui froment depuis Anima Morte, Daniel Cannerfelt à la guitare et Teddy Möller à la batterie.

Il s'ensuit deux albums, l'un immédiat après le EP, face the sea of darkness, puis, en 2011, the nightmare becomes reality. Simplement au regard des titres nous pouvons constater que nous sommes bien dans le sombre et l'horreur, mais avec cette construction typique des musiques de films des années 70's.

Le nouvel opus sort un tout petit peu de cette catégorie, on sent bien un groupe en quête de reconnaissance internationale et bien plus large que le cercle fermé des amateurs de progressif underground. Le style est toujours là, et c'est tant mieux, mais le son du groupe est étayé de par la présence des invités, d'instruments nouveau pour le groupe tout en gardant un ensemble homogène et cohérent, sans surcharge et considéré par les musiciens comme le meilleur du groupe.

L'artwork est de Jenny Klingwall, avec un design Henning Lindahl.




 - Daniel Cannerfelt : guitares
 - Stefan Granberg : basse, guitares, claviers
 - Fredrik Klingwall : claviers, guitares
 - Teddy Möller : batterie

 - Mattias Olsson : percussions
 - David Lundberg : piano Rhodes
 - Thomas Ohlsson : percussions
 - Ketil Vestrum Einarsen : flûtes
 - Jerk Waag : violon
 - Johan Klingwall : voix

(à noter que le groupe n'a pas voulu détailler qui jouait de quoi sur la pochette du disque, et que cette proposition vient de moi)




Commentaires