HENRY FOOL - men singing - 2013

Après douze ans de silence Henry Fool sort - enfin ?! - son second album...


Apparemment, TIm Bowness n'est pas un homme pressé, mais très occupé. Tout comme ses partenaires qui forment le groupe et qui l'accompagnent en live dans son projet commun avec Steven Wilson, No-Man. Suffisamment pris donc pour attendre plus d'une décennie avant d'enregistrer un nouvel opus entièrement instrumental et qui s'appelle men singing....

Ce que l'écoute de cet album nous apprend, c'est qu'en douze ans d'enregistrement et de création, le groupe se retrouve avec un matériau conséquent et qu'il faut composer un ensemble cohérent, le structurer, éviter le dispersement, travailler le montage. Tim Bowness le dit lui-même lors de ses interviews, "nous avions assez de musique pour cinq albums".

Cette richesse est utilisée fort intelligemment, une construction qui laisse une belle part à l'improvisation, enchainant les climats, les atmosphères, le tout lié par des interventions d'invités tels Phil Manzanera ou Steve Bingham. Ce dernier apparaît sur chic hippo, sorte d'hommage à Miles Davis période seventies, et pièce maîtresse de cet Henry Fool nouvelle ère. Pièce emblématique aussi du travail de collage évoqué un peu plus haut, où nous entendons ces parties improvisées par le groupe en studio et tuilées par post-production.

Il paraît difficile d'imaginer ce groupe en concert, ou alors avec beaucoup de séquences programmées qui, du coup, annuleront cette ambiance improvisée que retrace l'album. Situation paradoxale, certes, pour un groupe qui a passé plus d'une décennie à improviser la musique que contient son dernier opus.

Men singing mérite une attention toute particulière pour apprécier totalement cette musique qui évolue entre jazz-progressif, ambiant, jazz rock ou encore des clins d'oeil à l'école minimaliste américaine.

Le bel artwork est signé par Jarrod Gosling, invité aussi sur l'album pour jouer du mellotron et du glockenspiel.



Michael Bearpark : guitare
Stephen Bennett : claviers
Andrew Booker : batterie
Tim Bowness : guitare
Peter Chilvers : basse
Myke Clifford : saxophone, flûte


Jarrod Gosling : claviers, glockenspiel
Phil Manzanera : guitare
Steve Bingham : violon


Commentaires