CAMEL - mirage - 1974

Album emblématique du groupe britanique.


Au fur et à mesure que nous nous éloignons des années inventives du rock progressif, le groupe Camel pâtit sévèrement d'une réputation de facilité, de sympathie certes, mais pas vraiment aventureux.

En 1971, Peter Barden, clavieriste reconnu pour sa participation dans divers groupe blues, s'entoure d'un trio existant, Brew, pour créer son nouveau groupe et signer chez MCA un premier album éponyme (Camel, 1973) à la consonance jazz/blues pas des plus originales, certes, mais où l'on peut percevoir d'ores et déjà le goût de la mélodie attachante du groupe.

L'année suivante ils signeront chez DECCA, et plus précisément sa filiale rock DERAM, pour sortir le disque le plus connu, ou reconnu, de par son artwork reprenant de façon intempestive le visuel d'un paquet de cigarette ayant le même patronyme...

Peter Bardens étoffera son panel de claviers pour enrichir l'univers sonore du groupe et Andy Latimer utilisera la flûte dans le même but et ainsi ancrer pleinement leur projet dans le monde progressif. Les compositions se complexifient (lady fantasy), les thèmes restent efficaces et chantants. Le progressif de Camel est à part, très loin des Yes ou Genesis de la même époque où les prouesses vocales étaient de rigueur - ici nous avons affaire à une sobriété "exemplaire" de Latimer - et les longues suites, significatives et représentatives de l'esprit progressif, mais le groupe a un son bien à lui, des compositions simples (non simplistes) mais bien traitées qui permettent à la mélodie de s'en dégager et donnent du champs à des soli bien emmenés.

Album indispensable dans toute discothèque de musique progressive.



Andrew Latimer : guitares, flûte, chant
Peter Bardens : claviers
Doug Fergusson : basse, chant
Andy Ward : batterie



Commentaires